Le rapport Gallois soutient la création d’un Compte individuel de formation et prône la fusion entre CIF et DIF

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Lundi, 12 Novembre - 14:33

Après 5 mois d’attente, le commissaire à l’Investissement, Louis Gallois a remis un rapport de 67 pages au premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Intitulé « Pacte pour la compétitivité de l’industrie française», Louis Gallois préconise divers pistes pour relancer l’économie française, et lutter contre le chômage. L’ancien énarque donne une place très importante à la formation professionnelle. Il évoque plusieurs idées pour une meilleure formation, parmi lesquelles la création d’un compte individuel de formation, une fusion du CIF et du DIF, un développement beaucoup plus important de la formation au sein de l’entreprise, ainsi que la  transformation des périodes de chômage en période de formation.

 

 

La création d’un compte individuel de formation : proposition numéro 16

 

Avant même sa parution, le 5 novembre dernier, le rapport Gallois a fait couler beaucoup d’encre sous les ponts. Le commissaire à l’Investissement avait été chargé par le gouvernement de soumettre des propositions pour restaurer la compétitivité des entreprises, et en particulier des industries françaises. Articulant son rapport autour de 22 propositions, Louis Gallois accorde une importance stratégique à la formation professionnelle.

 

Déjà évoqué en juillet dernier, lors de la Conférence Sociale, le gouvernement veut une politique de formation professionnelle efficace. Thierry Repentin, le ministre délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage a lancé un grand chantier autour de la création d’un compte individuel de formation. La place de la formation professionnelle est suffisamment importante pour que Louis Gallois en fasse sa 16ème proposition.

 

« Demander aux partenaires sociaux de négocier les modalités de mise en œuvre d’un compte individuel de formation, « crédité » soit au début de la vie active, soit chaque année, et attaché non au statut, mais à la personne. »

 

Selon le commissaire à l’Investissement, la création de ce nouveau compte permettrait de relancer la formation professionnelle. Cela permettrait également d’accroitre le potentiel de chaque employé, mais aussi d’évoluer avec l’entreprise au lieu de subir les évolutions.

 

Faire fusionner le CIF et le DIF

 

La coexistence du CIF et du DIF parait de plus en plus menacée. Déjà mis en cause dans divers rapports, certains spécialistes privilégient le CIF alors que d’autres préfèrent se ranger derrière le DIF. Avec la création d’un compte individuel de formation, Louis Gallois semble trancher le débat, et évoque une fusion de ces deux mécanismes de formation.

 

« Le congé individuel de formation et le droit individuel à la formation seraient alors fusionnés. » 

 

Face au succès très mitigé de ces deux mécanismes, Louis Gallois plébiscite le compte individuel de formation qui est attaché à la personne et non au statut. Puisque chaque salarié peut en bénéficier peu importe qu’il change d’entreprise ou bien qu’il se retrouve au chômage, il ne pourra pas perdre ses heures de formation.

 

La formation professionnelle au centre des préoccupations

 

La place centrale occupée par la formation professionnelle est visible, notamment lorsque l’auteur évoque la nécessité de développer des « formations qualifiantes et diplômantes […] donnant lieu à des validations des acquis de l’expérience (VAE) reconnues hors de l’entreprise ».

 

Louis Gallois voit également une complémentarité entre chômage, qu’il soit total ou partiel et formation professionnelle. Selon lui, il faudrait opérer un rapprochement entre « Pôle Emploi et la Formation Professionnelle pour faire de la période de chômage une période de formation valorisante, reconnue comme telle. » Sans en faire une proposition, l’auteur fait une remarque chiffrée. « Fin 2010, seulement 9,2 % des chômeurs suivaient une formation professionnelle (Dares, La formation professionnelle des demandeurs d’emploi en 2010, mars 2012). »

 

A lire aussi :

 

Le gouvernement veut créer un compte individuel de formation

Le Bilan de la conférence sociale annonce les grands chantiers de la rentrée

Le CIF et le DIF luttent pour leur survie

Les avantages liés à l’utilisation du DIF

Comment utiliser son congé individuel de formation ?

compte individuel de formation, CIF, DIF, rapport Gallois, Pacte pour la compétitivité de l’industrie française, formation professionnelle, Louis Gallois, rapport compétitivité.
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+