Le Bilan de la conférence sociale annonce les grands chantiers de la rentrée

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Jeudi, 02 Août - 11:24

Le 16 juillet dernier, Michel sapin a dressé un bilan de la conférence sociale qui a réuni l'état, les partenaires sociaux et les collectivité territoriales. Devant la commission parlementaire des affaires sociales, le ministre du travail a souhaité mettre en avant l'esprit qui a animé ce rendez-vous: volonté de respecter les partenaires sociaux, souci d'exhaustivité des débats... Objectifs louables pour certains, insuffisants pour d'autres.

 

Jean François Coppé a notamment fait remarquer le manque d'initiative du ministre du travail, regrettant que « les mauvaises décisions soient prises, et les bonnes repoussées à l'année prochaine ». Des critiques auxquelles Michel Sapin semblait s’attendre dès son audition, lui qui fit remarquer que l’on peut « toujours reprocher de trop parler et ne pas agir ». Et de souligner que les difficultés actuelles appellent la négociation, le compromis, le débat… en bref, tout ce qui s’oppose à des prises de décisions rapides.

 

C’est donc le débat et la réflexion qui ont constitué les piliers de cette conférence sociale de juillet.
Retour sur les principaux sujets qui ont animé les différentes tables rondes... L’occasion d’entrevoir les grands chantiers de la rentrée en matière de formation et d’emploi.

 

 

L’emploi des jeunes, première préoccupation affichée

 

Michel Sapin a animé la table ronde consacrée à l’emploi des jeunes. Au centre des préoccupations : les emplois d'avenir et les contrats de génération, qui visent à faciliter l’insertion des jeunes sur le marché de l'emploi, tout en permettant aux salariés plus âgés d'y rester en transmettant leur expérience. Le dispositif, qui s'appliquera dès 2013, a suscité le même intérêt de la part de tous les partenaires sociaux, qui ont souhaité une négociation afin d’adapter sa mise en oeuvre à la taille des entreprises et à leur secteur.

 

 

La formation professionnelle : à défaut de grande réforme, Michel Sapin en appelle à davantage d’efficacité 

 

Le ministre du travail a confirmé que l’efficacité de la formation professionnelle irait de pair avec une plus grande latitude d’action offerte aux régions. Cet objectif est par ailleurs lié à la nouvelle phase de la décentralisation, qui prévoie de renforcer le rôle de la région. Cette dernière devrait donc se doter de compétences élargies en matière de définition et de mise en œuvre des politiques d’apprentissage et de formation professionnelle.

 

 

Evolution des grilles de salaires et transparence des rémunérations

 

Cette table ronde fut l’occasion d’aborder un sujet qui alimente bien des polémiques: la transparence des rémunérations les plus élevées dans les entreprises. Michel sapin a souligné le fait « qu’il n'appartient pas à la loi de fixer une limite aux rémunérations » En revanche, le législateur peut faire en sorte d’améliorer la transparence en matière de retraites chapeau ou de stock-options, par exemple.

 

 

Egalité salariale et professionnelle : nul besoin de légiférer, les lois existent !

 

Le ministre du travail a fait remarquer que les textes visant à assurer l’égalité salariale entre hommes et femmes étaient suffisants. Tout l’enjeu est donc de les faire appliquer correctement. En  revanche, il convient de se pencher sur l’évolution des carrières et l’organisation du travail au sein de l’entreprise : une organisation qui n’est pas toujours compatible avec l’égalité professionnelle.

Une autre table ronde était consacrée à la question des retraites et au financement de la protection sociale. Autant d’enjeux décisifs qui seront débattus dans les mois à venir.

 

 

 Inventer un dialogue social à la française

 

Pour parvenir à surmonter les difficultés, Michel Sapin a insisté sur l’importance du dialogue : « il ne s’agit pas d’imiter en tout point les Allemands, qui ont aujourd'hui un taux de chômage inférieur à 6 %, mais d'inventer le dialogue social à la française, pour avancer et prévenir plutôt que d'agir dans l'urgence ». Quand l’art du compromis devient la clé de voûte de la politique française de l’emploi…

Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+