La formation des chômeurs dans le viseur de l’Igas

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Vendredi, 11 Octobre - 14:31

Le parcours de formation des chômeurs est un labyrinthe dans lequel se perdent les demandeurs d’emploi. L’inspection générale des affaires sociales (Igas) a publié un rapport affligeant concernant la formation des chômeurs. Il évoque les difficultés rencontrées par les chômeurs qui manquent d’information sur les formations comme sur le moyen de les financer, le désarroi des conseillers Pôle emploi qui se perdent dans la multitude d’information est évoqué. La lourdeur administrative, les délais trop long entre le moment des démarches et le moment de l’entrée effective en formation décourage de nombreux demandeurs d’emploi. 30 recommandations sont effectuées par l’Igas pour améliorer le système.

 

Les aberrations de la formation des chômeurs

 

Le rapport de l’Inspection des affaires sociales dresse un tableau très critique de la formation des chômeurs. Les chiffres en disent long sur les problèmes que connait la formation des demandeurs d'emploi. Selon les chiffres de 2010, la formation professionnelle représente 31,5 milliards d’euros, une somme considérable qui se réduit comme peau de chagrin lorsqu’il s’agit de la formation des chômeurs. En effet, seulement 12,5% de cette somme soit 3,9 milliards d’euros est allouée aux demandeurs d’emploi. Au vu de ces chiffres, l’Igas rejoint le constat déjà dressé par la Cour des Comptes sur le fait qu’il n’y a pas suffisamment d’investissement pour la formation des chômeurs.

 

L’autre aberration constatée par l’Igas réside dans le fait qu’en 2011 alors que le nombre de chômeurs a fortement augmenté, le nombre de demandeurs d’emploi ayant suivis une formation a diminué de 0,7% par rapport à 2010.  

 

Entreprendre une formation pour les chômeurs est un vrai parcours du combattant

 

Dans son rapport, l’Igas insiste sur les problèmes rencontrés par les demandeurs d’emploi pour entreprendre une formation. Les obstacles sont nombreux et participent fortement à dissuader les chômeurs. L’Igas énumère toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les demandeurs d’emplois :

    • Les chômeurs ne parviennent pas à s’informer suffisamment sur les formations auxquelles ils ont droit.
    • La question du financement pose également un problème, puisque les chômeurs ne connaissent pas les dispositifs de prise en charge financières qui leur permettrait d’entreprendre une formation.
    • La succession de démarches administratives est vue par les chômeurs comme une perte de temps qui alourdie le système et retarde leur entrée en formation.
    • La question du délai entre le moment des premières démarches et l’entrée effective en formation est également dénoncée. Notamment pour les chômeurs voulant entreprendre une formation longue, ces derniers doivent patienter en moyenne pendant 6 mois.

Si l’Igas s’est longuement penchée sur les difficultés rencontrées par les chômeurs, elle n’a pas pour autant oublier les conseillers de Pôle emploi qui sont également bloqués par un système trop complexe. En effet, ces derniers ne peuvent pas remplir entièrement leur rôle notamment au moment d’entreprendre les démarches pour une formation, car ils sont perdus dans la multitude de dispositifs de financement dont les critères d’éligibilités sont trop complexes et trop variés. L’Igas met donc en avant le problème pour les chômeurs de recevoir des informations alors même que leurs conseillers ne sont pas à même de leur proposer toutes les options disponibles.

 

Les conseillers de Pôle emploi se trouvent également piégés par la lourdeur administrative, la multitude de papiers à remplir et à envoyer d’une structure à un autre leur font perdre du temps mais aussi de l’efficacité.

 

Toutes les difficultés citées précédemment ont des conséquences négatives sur les demandeurs d’emploi. Ces derniers ne se sentent pas maitre de leurs parcours. Ils ne parviennent pas à obtenir des informations sur les formations disponibles, ni sur le moyen de les financer. D’autre part, ils n’identifient pas les démarches qu’ils doivent suivre, ni le rôle de chacun de leurs interlocuteurs.

 

Une autre conséquence de ces disfonctionnements est de créer une division entre deux types de demandeurs d’emploi. D’une part, les moins autonomes qui ont le moins accès à la formation, et de l’autre les chômeurs les plus formés et donc les plus autonomes qui eux font plus de démarches et donc ont plus facilement accès à la formation.     

 

Les recommandations du rapport de l’Igas pour améliorer la formation des chômeurs

 

Tout au long du rapport, l’Igas égrène des recommandations pour améliorer la situation. Pour parer au manque d’information pour les chômeurs, le rapport préconise d’améliorer le portail orientation pour tous et en faire une interface connue de tous et répertoriant toutes les formations existantes.

 

D’autre part, pour aider les chômeurs dans leurs démarches pour entreprendre une formation, l’Igas recommande la création d’un guide interactif des droits et des démarches à suivre pour entreprendre un parcours de formation.

 

Afin de contrer les effets de la lourdeur administrative, le rapport recommande de passer à la dématérialisation massive pour réduire la masse de papiers et pour simplifier la constitution de dossiers d’inscription à une formation.

 

L’Igas préconise également de distinguer d’une part les demandeurs d’emploi autonomes pour qui il faudrait faciliter le parcours d’accès à la formation en supprimant le recours obligatoire à une validation administrative préalable. D’autre part, mieux encadrer les chômeurs les moins autonomes pour qu’ils ne se découragent pas et entreprennent des formations.

 

Pour améliorer la formation des chômeurs, l’Igas recommande de fluidifier et de renforcer les liens entre les centres de formation et les conseillers de Pôle emploi en mettant en place un moyen de communiquer les dates d’entrée en formation ainsi que le nombre de places vacantes. 

Rapport de l’Igas, formation des chômeurs, dysfonctionnement, formation, Pôle emploi, financement de la formation
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+