Un premier bilan pour le plan alternance de l’Agefiph

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Mercredi, 12 Novembre - 12:06

Agefiph, contrat alternance, personnes handicapées, aides financières, contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage

Agefiph

Avec les seniors et les jeunes sans qualification, les personnes handicapées sont les premières à être écartées du marché du travail. Preuve de cette exclusion, en 2013 le taux de personnes en situation de handicap à la recherche d’un emploi était de 22%, un chiffre deux fois supérieur à celui des actifs valides. Les pouvoirs publics ont donc annoncé vouloir renforcer la formation professionnelle des personnes handicapées. De son côté l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) n’a pas attendu pour lancer en 2013 un Plan alternance destiné à favoriser l’insertion de ces personnes.

 

L’alternance : l’outil le plus efficace pour l’insertion des personnes handicapées

 

L’intérêt de la formation professionnelle pour aider les personnes handicapées à retrouver un emploi a déjà été démontré. Toutefois, parmi tous les leviers qui composent la formation, il semble que l’alternance soit le meilleur moyen pour permettre aux personnes en situation de handicap de retrouver le monde professionnel. En effet, que ce soit pour un actif valide ou handicapé, l’alternance permet d’avoir un pied dans l’entreprise et donc d’acquérir des compétences directement sur le terrain. Toutefois, pour un actif handicapé l’alternance est aussi un moyen de dépasser les préjugés d’un employeur et de démontrer que son handicap n’a pas d’incidence sur sa productivité. Une personne handicapée suivant une formation en alternance a plus de chances de trouver un emploi.

 

Preuve de l’impact positif de l’alternance, 60% des travailleurs handicapés ayant suivis une formation via un contrat de professionnalisation se sont vus offrir un emploi. Ces bons chiffres ont donc encouragé l’Agefiph à faire de l’alternance une priorité.

 

Le Plan alternance de l’Agefiph

 

L’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées appelée Agefiph a mis en place le Plan alternance en 2013. Ce dispositif doit durer jusqu’en 2015 et fait de la formation professionnelle une priorité. Avec ce plan, l’Agefiph veut d’une part renforcer son partenariat avec les grandes entreprises de tous les secteurs, et d’autre part amplifier son offre de contrats en alternance pour les personnes handicapées. Alors que ce plan a déjà un an, une campagne de sensibilisation a été lancée, baptisée « Alternance et Handicap ». Il s’agit pour l’Agefiph de renforcer son action via une plus grande communication.

 

Pour convaincre les entreprises d’embaucher des travailleurs handicapés en alternance et ce que ce soit via des contrats d’apprentissage ou des contrats de professionnalisation, l’Agefiph propose des aides financières. Ce plan concerne tous les travailleurs handicapés sans distinction d’âge.

 

Avec son Plan, l’Agefiph veut convaincre les entreprises de l’importance de prendre des personnes handicapées en alternance pour les former. Pour celles qui acceptent de faire signer une personne en situation de handicap, l’Agefiph débloque des aides financières. Une manière pour l’agence d’inciter encore un peu plus les entreprises et de finir de convaincre celles qui hésitent. Ainsi, les entreprises qui embauchent une personne handicapée via un contrat de professionnalisation recevront une incitation financière. Les aides disponibles vont de 1 500 euros pour un contrat de 6 à 11 mois à 7 500 euros pour un contrat de 30 à 36 mois. Les entreprises qui préfèrent le contrat d’apprentissage recevront une aide de 1 500 euros pour un contrat de 6 à 11 mois. Cette somme s’élèvera à 9 000 euros pour un contrat d’une durée allant de 30 à 36 mois.

 

Enfin, l’Agefiph débloque une aide financière supplémentaire pour les entreprises qui transforment la période d’alternance pour un contrat de travail en CDI. En effet, les entreprises recevront 4 000 euros pour l’embauche d’un salarié handicapé en temps plein. Cette aide passe à 2 000 euros dans le cadre d’un contrat de travail à temps partiel.

 

Si les aides financières doivent inciter les entreprises à conclure des contrats en alternance avec des personnes handicapées. L’Agefiph offre également des aides pour les travailleurs. En effet, les moins de 45 ans peuvent bénéficier d’une aide dont le montant varie de 1 500 euros pour un contrat de 6 à 11 mois à 3 000 euros pour plus de 12 mois. Les personnes handicapées de plus de 45 ans voient quant à elles le montant de ces aides doublé.

 

Un premier bilan très positif

 

Le Plan alternance a été conçu pour durer deux ans. Il a commencé en 2013, il est donc temps de dresser un premier bilan. Pour sa première année, 4 750 contrats ont profité d’une aide financière de l’Agefiph. Il s’agit d’une progression de 24% pour les bénéficiaires de contrats d’apprentissage et d’une augmentation de 16% pour les contrats de professionnalisation par rapport en 2012. Cette progression est donc des plus encourageantes, c’est pourquoi les objectifs sont revus à la hausse pour 2015 puisque l’Agefiph espère voir le nombre de personnes handicapées en alternance augmenter de 25% pour l’année 2014.

Agefiph, contrat alternance, personnes handicapées, aides financières, contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage
Les solutions de communication du mag FPP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+