Les compétences des Maisons de l'Emploi pourraient être élargies

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Lundi, 01 Septembre - 12:51

Maisons de l’emploi, Conseil National de l’Emploi, MDE, action des Maisons de l’emploi

Maison de l'emploi

Depuis leur création en 2005, les Maisons de l’emploi doivent inscrire leur action dans la création d’emploi. Si ces organismes sont beaucoup moins connus que Pôle Emploi, leur rôle a été jugé très bénéfique par le groupe de travail du Conseil National de l’Emploi chargé de rédiger un rapport d’évaluation sur ces organismes. Si le bilan est positif, certaines faiblesses subsistent. C’est pourquoi, les rédacteurs de ce rapport préconisent quelques pistes pour compenser ces défauts, ainsi que de nouvelles prérogatives dans la lutte pour l’emploi.

 

L’action des Maison de l’Emploie jugée positive par des experts

 

Les Maisons de l’Emploi sont-elles efficaces ? Remplissent-elles correctement le rôle qui leur a été attribué ? Pour répondre à ces questions un groupe de travail du Conseil National de l’Emploi a été constitué sous la houlette de Patricia Bouillaguet. Ce groupe a réalisé un audit des Maisons de l’Emploi et a remis au ministre du travail et de la formation professionnelle, François Rebsamen un rapport d’évaluation. Pour rédiger ce document, le groupe de travail s’est reposé sur les actions menées par ces Maisons de l’Emploi entre 2011 et 2013.

 

Pour évaluer les compétences de ces organismes, le groupe de travail a entendu de nombreux experts qui se sont tous déclarés favorables aux Maisons de l’Emploi. Leur rôle a été jugé indispensable pour mettre en œuvre des projets territoriaux et pour mobiliser les acteurs concernés en faveur de l’emploi et du développement économique. Les experts interrogés ont qualifié le fonctionnement des Maisons de l’Emploi "d’efficace".

 

Les personnes qui ont été entendues par le groupe de travail se sont dites favorables à ces organismes, elles ont d’ailleurs toutes émises le souhait de les voir continuer. Selon ces experts, les Maisons de l’Emploi remplissent parfaitement leur rôle en rassemblant et fédérant les acteurs territoriaux nécessaires au bon fonctionnement d’une politique visant à redynamiser l’emploi.

 

Quelques points à revoir tout de même

 

Si dans l’ensemble ce rapport d’évaluation est très positif pour les Maisons de l’Emploi, certaines faiblesses ont été pointées du doigt. Le premier point noir concernant les MDE est leur manque de visibilité et de légitimité par rapport à d’autres organismes comme Pôle Emploi dont le rôle est parfaitement compris par tout le monde. Un autre défaut a été noté concernant la fragilité budgétaire mais aussi le cahier des charges qui n’est pas homogène. Ces deux facteurs ne permettent pas aux Maisons de l’Emploi de se projeter clairement dans l’avenir ni d’entreprendre des actions sur du long terme.

 

D’autre part, le rapport d’évaluation a relevé que l’implantation des MDE n’est pas toujours pertinente, ce qui provoque des déséquilibres dans la couverture territoriale. Pour finir, les rédacteurs de ce document évoquent des problèmes de gouvernance au sein de ces organismes, ils décrivent un manque de transparence et de clarté qui amène à des actions doublons avec ce que proposent d’autres organismes.

 

Malgré ces quelques faiblesses, les actions menées par les Maisons de l’Emploi restent plus que suffisantes aux yeux de ceux chargés de les évaluer. Les défauts notés ne sont pas du fait de ces organismes qui sont en réalité les premiers à en souffrir.

 

De nouvelles compétences rattachées aux Maisons de l’Emploi

 

En conclusion, ces organismes remplissent les fonctions qui leur ont été attribuées. Le groupe de travail chargé de rédiger ce rapport veut donc aller plus loin. C’est pourquoi, il émet quelques idées pour renforcer les actions qui peuvent l’être et pour attacher de nouvelles compétences à ces MDE.

 

Pour commencer, il serait question d’installer un comité de pilotage et de suivi des MDE. Ce dernier serait composé des membres consultatifs des Maisons de l’Emploi. Les rédacteurs préconisent également d’inscrire l’activité des MDE dans les politiques régionales de développement économique, d’emploi et de formation professionnelle. Pour parvenir à cela, ils recommandent d’élargir les actions menées au-delà des questions d’emploi.

 

Des pistes sont aussi évoquées pour améliorer les points qui ont été jugés négatifs. Ainsi, il est question de renforcer la lisibilité des Maisons de l’Emploi et leurs actions afin de mieux les distinguer des actions menées par d’autres organismes. Pour stopper la fragilité budgétaire, une stabilisation est prévue et elle sera accompagnée par une contractualisation pluriannuelle liée aux résultats de la période précédente. Au final, il s’agirait d’une harmonisation nationale.

 

Toujours pour améliorer leur fonctionnement, mais aussi pour corriger le déséquilibre de la couverture territoriale. Il est question de renforcer l’impact de ces organismes ainsi que de réorganiser les actions menées dans un périmètre qui serait cohérent avec les zones d’emploi et de développement économique.

 

La mission des Maisons de l’emploi a évolué au fil des années

 

Depuis leur création en 2005, les Maison de l’Emploi ont évolué et leurs missions ne sont plus celles initialement établies. La naissance de Pôle Emploi en 2009 a obligé ces organismes à revoir leurs rôles. Initialement, les Maisons de l’Emploi devaient être le lieu d’accueil, d’information et d’accompagnement des demandeurs d’emploi, mais aussi des entreprises et de leurs salariés. Or, dès sa création Pôle Emploi s’est octroyé une bonne partie des attributions des MDE. Dès lors, ces dernières ont vu leurs missions changées, elles se voient confier un rôle de coordinatrice entre les acteurs locaux, l’emploi et la formation.

 

Aujourd’hui, environ 300 Maisons de l’Emploi se trouvent sur tout le territoire. Leurs missions s’articulent autour de trois axes :

 

Le diagnostic territorial : Les Maisons de l’Emploi doivent identifier les problématiques de l’emploi particuliers au territoire dans lequel elles sont implantées.

 

L’accès et le retour à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignés : Développement de programmes d’accompagnement individualisé et reclassement de personnes sans emploi.

 

Le développement de l’emploi et la création d’entreprise : Favoriser le développement de l’emploi et la création d’entreprise, ainsi que la reprise de sociétés.

Maisons de l’emploi, Conseil National de l’Emploi, MDE, action des Maisons de l’emploi
Les solutions de communication du mag FPP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+