Les français critiquent la formation professionnelle

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Vendredi, 10 Mai - 15:36

Annoncé comme un remède anti chômage, François Hollande a fait de la formation professionnelle son cheval de bataille dans la lutte contre la crise. Pour la deuxième année consécutive, la formation sera au cœur de la grande conférence sociale qui se tiendra en juin prochain. A un mois de cette échéance, l’institut Ifop a publié les résultats de son enquête concernant les français et leur vision de la formation professionnelle. Cette étude révèle que les Français estiment que les dispositifs de la formation sont inefficaces et ne bénéficient pas à ceux qui en ont le plus besoin.

 

L’argent investi dans la formation professionnelle est inefficace

 

Alors que le gouvernement prépare une grande loi sur la formation professionnelle, afin qu’elle bénéficie en priorité aux personnes dans le besoin. L’étude menée par l’Ifop révèle que 76% des sondés estiment que l’argent injecté dans la formation professionnelle n’est pas utilisée à bon escient.

 

A qui doit profiter la formation professionnelle en priorité ? 

 

Parmi les Français interrogés, 39% estiment que la formation doit profiter en priorité aux demandeurs d’emploi. En seconde place aux jeunes sans qualification pour 37% des sondés. En troisième place aux salariés les moins qualifiés avec 19% des votes. Pour finir, 5% des sondés pensent que la formation doit servir prioritairement aux seniors de plus de 50 ans.

 

Une politique de formation qui ne répond pas aux besoins du marché du travail

 

Si les Français se montrent aussi critique envers la formation professionnelle cela s’explique en partie par le fait que selon eux, les dispositifs de formation ne répondent pas aux besoins actuels du marché du travail en France. 79% des sondés estiment que la formation en France ne répond pas aux enjeux actuels.

 

Les Français n’ont plus confiance en Pôle emploi

 

L’autre grand constat de cette étude est le manque de confiance des Français en Pôle emploi. En effet l’Ifop a posé la question « qui est l’acteur privilégié pour piloter la formation professionnelle ? ». A cette interrogation, les Français ont répondu à 44% faire davantage confiance aux branches professionnelles. L’Afpa arrive en deuxième position, avec seulement 24% des votes. Pôle emploi arrive bon dernier dans les réponses avec seulement 7%, derrière l’Etat (8%) et les régions à 17%.

sondage Ifop, formation professionnelle, Pôle emploi
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+