L’apprentissage un mode de formation efficace mais qui ne séduit pas en 2013

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Mardi, 17 Septembre - 10:23

Le gouvernement souhaite que d’ici 2017 la France compte 500 000 apprentis. Pour parvenir à ce résultat une grande réforme de l’apprentissage devrait être dessinée avant la fin de l’année. Ce mode de formation qui a déjà prouvé son efficacité de l’autre côté du Rhin, permet à des jeunes suivant des cours en CFA de passer la moitié de l’année en entreprise. Ainsi, ils se retrouvent en milieu professionnel et son pris en main par un maitre de stage qui leur transmet son savoir. En apprentissage, un jeune perçoit un salaire et peut appliquer sur le terrain ce qu’il a appris dans son centre de formation. Les entreprises qui embauchent des apprentis perçoivent des aides financières.

 

Les mauvais chiffres de l’apprentissage en 2013

 

Les chiffres du ministère du Travail concernant l’apprentissage sont tombés, et ils ne sont pas bons. Les statistiques montrent que le nombre de jeunes entrés en apprentissage lors des sept premiers mois de l’année 2013 a chuté de 18% par rapport à la même période l’année dernière.

 

En prenant exemple sur la réussite du modèle allemand en matière d’apprentissage, le gouvernement veut atteindre le chiffre de 500 000 apprentis en 2017 (actuellement la France compte 435 000 apprentis). Pour rendre ce mode de formation plus attractif pour les entreprises comme pour les étudiants, une réforme devrait voir le jour prochainement pour faire gonfler les effectifs de jeunes en apprentissage.

 

L’apprentissage en quelques mots

 

L’apprentissage permet à un jeune de se former en alternance. Il reçoit dans un centre de formation d’apprentis (CFA) une formation générale, technologique et pratique la moitié de l’année. Durant l’autre moitié de l’année, l’apprenti se retrouve en formation dans une entreprise, où il se retrouve sous les ordres d’un maitre de stage qui le forme sur le terrain et lui permet d’appliquer le savoir théorique acquis dans le CFA et de le transposer à un projet réel.

 

Comment devenir apprenti ?

 

Pour entrer en apprentissage, il faut avoir entre 16 et 25 ans au début du contrat. Il est possible de devenir apprenti à plus de 25 ans mais sous certaines conditions et en particulier pour les jeunes handicapés.

 

La condition sine qua none pour devenir apprenti est de trouver une entreprise d’accueil. Pour cela il faut réaliser un travail de recherches que ce soit via internet, des annuaires, les chambres de métiers et les chambres de commerce et d’industrie, Pôle emploi, ou encore en se renseignant auprès de son CFA.

 

Une fois l’entreprise trouvée, il faut s'inscrire dans un CFA. Pour cela plusieurs moyens sont à la disposition des jeunes : le site internet de l’Onisep, voir la liste des CFA de son conseil régional, ou encore passer par les centres d’information et d’orientation.

 

Une fois que  l’entreprise et le CFA ont été trouvés, le jeune peut commencer son apprentissage.

 

Quels sont les diplômes délivrés à l’issu d’un apprentissage ?

 

Pendant longtemps, l’apprentissage a été vu comme un mode de formation aux métiers de l’industrie et de l’artisanat. Or depuis quelques années cela n’est plus vrai, l’alternance s’est fortement développé dans le tertiaire et pour des formations allant au-delà de Bac+2.

 

L’apprentissage permet donc d’obtenir un certain nombre de diplômes:

 

    • Certificat d’aptitude professionnelle (CAP)
    • Brevet d’études professionnelles (BEP)
    • Brevet de technicien supérieur (BTS)
    • Diplôme universitaire de technologie (DUT)
    • Diplôme d’ingénieur, d’école de commerce…

 

Quel est le statut d’un apprenti ?

 

En entrant en apprentissage, le jeune possède le statut de salarié de l’entreprise. Il possède les mêmes droits et les mêmes obligations que les autres salariés. En signant son contrat l’apprenti est soumis aux règles imposées par le code du travail et aux conventions collectives, cela signifie également qu’il est rémunéré pour le travail qu’il fournit.

 

Concernant le contrat de travail qui lie l’apprenti à son entreprise, il s’agit d’un contrat de travail à durée déterminée qui peut aller de six mois à trois ans. Le salaire perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC qui varie en fonction de son âge et du nombre d’année passée en apprentissage. 

 

Ancienneté/Age 16-17 18-20 21 et plus
Première année 25% du smic 47% du smic 53% du smic
Deuxième année 37% du smic 49% du smic 61% du smic
Troisième année 53% du smic 65% du smic 78% du smic
apprentissage, entreprise d’accueil, CFA, réforme de l’apprentissage, contrat de travail de l’apprenti,
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+