Chute de l’entrée sur le marché du travail des apprentis

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Jeudi, 13 Mars - 11:15

L'apprentissage ne serait plus la voie royale vers un emploi rapide. C'est en tout cas l'information qui ressort de l'enquête Insertion Professionnelle des apprentis qui vient d'être publiée par le Ministère de l'Education. Après deux ans de progression régulière l’insertion professionnelle des apprentis du BTP est en baisse. Une chute de 5,7 points en moyenne par rapport à février 2012, c'est le recul le plus marquant de cette enquête.

 

Une baisse générale de l’insertion professionnelle des apprentis en 2013

 

Alors que la France était prise dans le marasme de la crise financière et de la montée du chômage, les pouvoirs publics prônaient un recours massif à l’apprentissage des jeunes pour leur assurer une bonne insertion sur le marché du travail. Pendant deux ans, les tendances ont donné raison aux adeptes de l’apprentissage, mais les mauvais chiffres publiés par le Ministère de l’Education montrent les limites de ce raisonnement. L’emploi des jeunes subit de plein fouet la montée du chômage.

 

L’enquête Insertion professionnelle des apprentis (IPA) révèle une baisse de l’insertion professionnelle des apprentis de l’ordre de 4 points. Plus concrètement, 7 mois après leur sortie du CFA 65% des apprentis ont trouvé un emploi en février 2013, un chiffre inférieur de 4 points par rapport à février 2012.

 

Une baisse très significative dans le secteur du BTP

 

Les mauvais chiffres de l’apprentissage sont encore plus parlants pour les jeunes apprentis issus du secteur du BTP. En effet, l’insertion de ces jeunes a chuté de 5,7 points entre 2012 et 2013. Ce chiffre est a contrasté car en fonction du diplôme obtenu le taux d’insertion est très différent. Ainsi, seulement 55,2% des jeunes titulaires d’un CAP ou BEP dans la filière du BTP ont trouvé un emploi mais ce chiffre monte à 82,4% pour les apprentis possédant un baccalauréat professionnel.

 

Enfin, il est a remarqué que l’insertion professionnelle varie en fonction de la situation géographique. Le nombre d’apprentis ayant trouvé un travail après leur formation s’élève à 70% dans 6 académies : Lyon, Nantes, Grenoble, Rennes, Paris et Versailles. A l’inverse, le taux d’insertion des apprentis chute à 50% dans les DOM. 

Apprentissage, insertion professionnelle, enquête insertion professionnelle des apprentis (IPA), ministère de l’éducation, 2013, direction de l’évaluation de la prospective et de la performance
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+