Les fraudes à la formation professionnelle démontrent la nécessité de réformer ce secteur

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Vendredi, 21 Février - 10:29

Alors que la réforme de la formation est au cœur de tous les débats, le magazine d’information Médiapart a révélé au grand public une vaste fraude à la formation professionnelle. Plusieurs millions d’euros provenant des fonds de la formation ont été détournés. Profitant des failles du système : un très grand nombre d’OPCA, un fonctionnement très opaque et trop peu de contrôles. Des escrocs ont monté de faux centres de formation et ont ainsi dupé des entreprises en Ile-de-France.

 

Une énorme escroquerie mise à jour

 

Une enquête menée par le Service régional de contrôle de la formation professionnelle (SRC) a dévoilé une vaste escroquerie en Ile-de-France. Une soixantaine d’organismes de formation, en réalité complètement bidons ont mis au point des montages financiers de détournements. Ces faux organismes ont détourné plusieurs millions d’euros  entre 2007 et 2012.  

 

De nombreuses entreprises à la recherche de formation pour leurs salariés se sont faites piéger. Ces faux organismes ont appâté leurs victimes via internet en proposant des formations à des prix avantageux. En parallèle, les escrocs ont profité des failles de la formation professionnelle pour obtenir un remboursement auprès des OPCA (organismes paritaires chargés de collecter une partie des fonds de la formation professionnelle et de financer des stages de salariés ou de demandeurs d’emploi) et ainsi détourner de l’argent pour des formations qui n’ont jamais été dispensées.

 

Les OPCA au cœur de cette escroquerie

 

Pour que cette escroquerie fonctionne, les arnaqueurs ont profité des nombreuses failles de ce secteur et surtout du fait que ce système soit tellement opaque qu’il est difficile de pointer du doigt des organismes de formation douteux. Les escrocs ont réussi à duper plusieurs OPCA dont les plus importants. Parmi eux Opcalia (95 000 entreprises adhérentes) ou encore Fafiec : un OPCA spécialisé dans les métiers de l’ingénierie, du conseil et des études. Tous ces organismes ont été les victimes de cette grande escroquerie.

 

La transparence et la réduction du nombre d’organismes de formation encore pointé du doigt

 

La réforme de la formation professionnelle est actuellement au cœur de la politique du ministère de la formation professionnelle. Son adoption est attendue avec impatience par le gouvernement qui espère que cette loi deviendra un pilier de sa politique en faveur de l’emploi. Alors que le projet de loi est encore dans les méandres législatifs, cette nouvelle escroquerie pointe du doigt la nécessité pour ce secteur de devenir plus transparent.

 

La France compte un nombre d’organismes de formation très important puisque ce chiffre s’élève à 58 000. La multitude de centres, le peu de contrôle, mais surtout la simplicité pour créer un centre de formation sont autant d’éléments qui facilitent la vie des escrocs.   

 

Autre acteur de la formation professionnelle souvent évoqués dans cette escroquerie : les OPCA ont été victimes de cette fraude. Or, ces dernières se dédouanent de toute responsabilité, pourtant la question des responsabilités se pose. En effet, il a fallu du temps avant que des anomalies ne soient détectées.  

Mediapart, fraude à la formation professionnelle, Service régional de contrôle de la formation professionnelle, OPCA, centres de formation, réforme de la formation professionnelle.
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+