Les chômeurs vont-ils bénéficier de la réforme de la formation professionnelle ?

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Vendredi, 07 Mars - 11:01

Pour les demandeurs d'emploi entreprendre une formation est un véritable chemin de croix. Ces dernières années, les chômeurs de longue durée se forment de moins en moins. Afin de redynamiser la formation des demandeurs d’emploi, le gouvernement a souhaité que la réforme de la formation professionnelle comprenne un volet dédié à ce problème. Parmi les mesures emblématiques destinées à faciliter leur formation se trouvent la création d’un compte personnel de formation (CPF) dont ils pourront bénéficier. 

 

La formation des chômeurs s’est dégradée au fil des années

 

Au cours des années, les rapports sur la formation des chômeurs n’ont cessé de tirer la sonnette d’alarme concernant la dégradation de la situation. La dernière enquête de l’Insee remonte à 2012 et relève que seulement 40% des demandeurs d’emploi entre 25 et 54 ans ont bénéficié d’une formation lors des douze derniers mois contre 60% des salariés.

 

Tout aussi inquiétant, 18% des chômeurs ayant suivis une formation au cours de l’année 2012 ont été contraints de financer eux-mêmes une partie de leur formation. Le montant déboursé par ces derniers étant à hauteur de 300 euros en moyenne. Depuis quelques années, les acteurs qui sont sur le terrain témoignent d’une chute de la formation des chômeurs.

 

Ce phénomène s’explique de plusieurs manières, souvent les chômeurs surtout s’ils sont jeunes ne sont pas considérés comme prioritaires car ils ont obtenus une qualification il y a peu de temps, autre raison souvent invoquée le fait que les demandeurs d’emploi n’ont pas assez longtemps travaillé et donc ils ne peuvent pas bénéficier du DIF (droit individuel à la formation). Enfin, certains se retrouvent privés de formation car leurs anciens employeurs n’ont pas versé leurs cotisations.   

 

Si les raisons sont nombreuses pour expliquer la baisse constante du nombre de chômeurs en formation, le gouvernement a souhaité remédier à ce problème. Convaincu que l’entrée en formation permettra une meilleure réintégration des demandeurs d’emploi sur le marché du travail. Les pouvoirs publics ont souhaité que la question de la formation des chômeurs fasse l’objet d’un chapitre de la réforme de la formation professionnelle.

 

Les mesures en faveur de la formation des demandeurs d’emploi

 

Mesure emblématique de la réforme de la formation professionnelle, l’entrée en vigueur à compter du 1er janvier 2015 du compte personnel de formation (CPF) qui viendra remplacer le DIF va concerner tout autant les demandeurs d’emploi que les salariés. Ce nouveau dispositif doit permettre aux chômeurs de pouvoir entreprendre plus facilement une formation.

 

La réforme de la formation professionnel met fin à l’obligation pour les chômeurs de demander un accord à Pôle Emploi pour commencer une formation à partir du moment où ils ont accumulé suffisamment d’heures.

 

Si ces mesures sont significatives, rien ne dit qu’elles seront suffisantes pour inciter un maximum de demandeurs d’emploi à entreprendre une formation. Plusieurs associations ont tenté de faire pression sur les parlementaires au moment du vote de la réforme de la formation professionnelle pour que plus de mesures en faveur des chômeurs soit prises mais cela a été peine perdue. Il faudra encore de nombreux mois pour savoir si les mesures prises dans le cadre de la formation professionnelle seront suffisantes pour entraîner une augmentation de l'entrée en formation des chômeurs.  

Réforme de la formation professionnelle, formation des chômeurs, formation professionnelle
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+