Le chiffre d’affaire des organismes de formation a dépassé les 13 milliards d’euros en 2011

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Vendredi, 04 Octobre - 10:09

chiffre d'affaire, organisme de formation, 13,1 milliards d'euros, année 2011

Organismes de formation

Voilà qui va donner du grain à moudre aux détracteurs de la formation professionnelle. Alors que le système est remis en cause pour son inefficacité, le ministère du Travail a publié le 1er octobre le chiffre d’affaire des organismes de formation pour l’année 2011. La Direction des études et des statistiques (Dares) a révélé que ces organismes ont réalisé un chiffre d’affaire de 13,1 milliard d’euros en 2011 soit une augmentation de 5% par rapport à 2010.

 

La formation professionnelle ne connait pas la crise

 

La Direction des études et des statistiques (Dares) du ministère du Travail a publié une étude concernant le chiffre d’affaire réalisé par les organismes de formation pour l’année 2011. Il s’avère que malgré la crise, la formation professionnelle a très bien résisté puisque son chiffre d’affaire a augmenté de 5% par rapport à 2010 pour atteindre la somme de 13,1 milliards d’euros. Quelques 58 668 centres de formation se sont partagés le pactole. D’autre part, il est a noté que les organismes de formation relevant du secteur privé ont réalisé 78% du chiffre d’affaire de 2011.

 

Plus généralement, la Dares a établi qu’en 2011 les centres de formation ont accueilli 23,8 millions de stagiaires qui ont effectué 1 152 millions d’heures. 

 

Réformer la formation : une nécessité de plus en plus pressante

 

Si la somme perçue par les organismes de formation pour l’année 2011 paraît très élevée et notamment au vu des résultats très critiqués. La publication de la Dares soulève plusieurs points qui vont apporter de nouveaux arguments aux détracteurs du système. En effet, il apparait qu’en 2011 seulement 12% des stagiaires en formation étaient des chômeurs, un chiffre qui reste stable par rapport à 2010, alors que leur nombre a progressé fortement.

 

Les chiffres de la Dares confirment donc que la formation professionnelle profite surtout aux salariés et non aux chômeurs qui en ont pourtant le plus besoin. Ce constat va donc dans le sens du gouvernement qui demande aux partenaires sociaux de travailler ensembles pour présenter une réforme de la formation professionnelle. Michel Sapin, le ministre en charge du dossier a exigé une réforme en profondeur pour que ce système profite à ceux qui en ont le plus besoin, mais aussi pour revoir son financement. 

Organismes de formation, chiffre d’affaire en 2011, réforme de la formation professionnelle, Dares, ministère du Travail
Les solutions de communication du mag FPP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+