L’accord-cadre pour accompagner les mutations économiques va profiter à la formation

Politiques de l'emploi et de la formation - Article - Mercredi, 16 Octobre - 10:39

Après plusieurs mois de concertations, un accord-cadre pour accompagner les mutations économiques par la formation a été signé le 9 octobre dernier. Cet accord engage le ministère de la formation, les partenaires sociaux et l’Association des régions de France à coordonner leurs actions pour favoriser la formation des chômeurs et des salariés les moins qualifiés et donc les plus fragiles. 

 

Mieux coordonner les efforts de formation pour les chômeurs et les salariés fragiles

 

Le 9 octobre dernier, Michel Sapin le ministre en charge de la formation professionnelle, les partenaires sociaux et l’Association des régions de France se sont engagés à mieux coordonner leurs efforts pour accompagner les mutations économiques par la formation.

 

Cet accord engage les signataires à unir leurs efforts pour améliorer l’insertion professionnelle durable des jeunes. Les trois partis vont pouvoir coordonner leurs actions en faveur de la formation des chômeurs, mais également pour la formation des salariés les plus fragiles, autrement dit les moins qualifiés.

 

Le déclenchement du plan prioritaire pour l’emploi qui prévoit de faire entrer 30 000 demandeurs d’emploi en formation pour les diriger vers des métiers en tension a démontré l’intérêt de mener des opérations coordonner. En effet, pour mener à bien ce plan, partenaires sociaux, Pôle emploi, et organismes de formation ont dû travailler ensembles.

 

Fort de cette première expérience, l’Etat veut encourager les différents acteurs économiques et plus particulièrement ceux chargés de la formation à travailler ensembles et donc de mener des opérations mais aussi à prendre des initiatives en faveur de la formation et de l’emploi.

 

Un accord cadre qui donne satisfaction aux régions

 

Cet accord cadre répond à une demande exprimée par l’Association des régions de France qui souhaitait être plus impliquée dans la gestion des Fonds de sécurisation des parcours professionnels. Cet accord va leur donner plus de poids et un plus grand champ d’intervention.

 

Par ailleurs, cet accord est renforcé par une dotation de 10 millions d’euros. Michel Sapin espère voir cette somme augmenté dans les prochaines années. 

Formation professionnelle, accord-cadre pour accompagner les mutations économiques, formation des chômeurs, formations des salariés peu qualifiés,
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+