Utiliser son droit à la formation pour éviter l'insuffisance professionnelle

Conseils - Article - Lundi, 02 Juin - 15:22

Maintenir ses compétences est essentiel. Dans un monde professionnel en perpétuel évolution, il faut savoir développer son savoir-faire en permanence. Pour cela rien de mieux qu’entreprendre une formation professionnelle. Cette démarche permet aux salariés d’évoluer que ce soit en apprenant à travailler avec de nouveaux outils ou encore en se perfectionnant sur un sujet qui n’est pas assez maîtrisé. Suivre une formation en rapport direct avec son activité est le meilleur moyen d’éviter le licenciement pour insuffisance professionnelle.

 

La formation professionnelle pour maintenir son employabilité

 

L’insuffisance professionnelle guette tout le monde et en temps de crise plus que jamais. Il est donc important de maintenir ses compétences pour éviter de se retrouver dépassé par les avancées technologiques de son secteur d’activité. Pour maintenir son employabilité au plus haut niveau possible, il est important de se tenir informé de façon régulière.

 

Si la formation professionnelle est une obligation pour les entreprises, elle est aussi un outil pour les salariés. Aujourd’hui, la formation se décline sous de nombreuses formes : de la formation la plus classique qui soit, c’est-à-dire sous forme de cours avec un professionnel, en passant par la formation à distance grâce à l’utilisation des nouvelles technologies (téléphones, tablettes, jeux vidéo…), tout le monde peut trouver la formule qui lui convient.

 

Bien qu’il soit du devoir de l’entreprise de proposer des stages de formation, le meilleur moyen de se prémunir contre l’insuffisance professionnelle reste encore de prendre les devants en demandant à suivre une formation de mise à niveau ou encore d’acquisition de nouvelles compétences. Pour ce faire de nombreux dispositifs sont à la disposition des salariés : VAE, compte personnel de formation (à compter de 2015), congé individuel de formation, bilan de compétence…

 

L’insuffisance professionnelle un motif de licenciement

 

L’insuffisance professionnelle peut entraîner la rupture d’un contrat de travail. Le licenciement au titre d’insuffisance professionnelle intervient lorsque le salarié ne remplit pas le travail pour lequel il a été embauché, et ce à cause de son inaptitude. Toutefois, ce motif de licenciement est strictement encadré et doit répondre à un certain nombre de critères. L’employeur doit être en mesure de justifier son action par des faits objectivement précis et vérifiables.

 

L’insuffisance professionnelle ne constitue pas une faute professionnelle, l’entreprise ne peut donc pas licencier son employé pour faute. Il est donc de la responsabilité de l’employeur de prouver que l’incapacité du salarié à exécuter son travail est durable. D’autre part, il doit prouver que la personne en insuffisance professionnelle occupait un poste correspondant à sa qualification professionnelle. Enfin, que les problèmes rencontrés sont bien imputables au salarié, et non à un manque de moyen humain ou matériel ou encore à une mauvaise organisation au sein de l’entreprise.

 

Il faut également savoir que l’employeur n’est pas tenu de reclasser une personne jugée en insuffisance professionnelle. De même, en cas de licenciement l’employeur peut se contenter d’invoquer l’insuffisance professionnelle comme motif de renvoi, mais il n’est pas tenu de donner les faits précis justifiant cette action, si ce dernier décide de le faire il doit donner des arguments précis et vérifiables.

Insuffisance professionnelle, formation professionnelle, licenciement pour insuffisance professionnelle, maintenir son employabilité, formation présentielle, e-learning, blended learning
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+