Les questions à se poser avant d’entreprendre une formation

Conseils - Article - Mercredi, 27 Août - 09:56

Formation professionnelle, choisir une formation, DIF, CIF, e-learning, blended learning

Formation

Congé individuel de formation ou e-learning ? Quelle compétence renforcée ? A quel moment entreprendre une formation ? Pour réussir sa formation et afin que cette dernière profite un maximum à l’apprenant toutes ces questions doivent être posées au préalable.

 

Quel dispositif de formation utiliser ?

 

En matière de formation professionnelle, la législation française propose aux salariés un grand nombre de dispositifs. Aussi avant d’entreprendre un stage, il est important de se demander quel levier enclencher. En attendant la mise en place du compte personnel de formation (CPF) le 1er janvier 2015, les salariés ont le choix entre plusieurs dispositifs. En effet, il existe le droit individuel à la formation (DIF), le congé individuel de formation (CIF), la formation hors temps de travail, le e-learning, le blended-learning…

 

La question qu’il convient de se poser alors est faut-il entreprendre une formation sur son temps de travail ou en dehors. Les salariés souhaitant suivre une formation en dehors des heures de travail peuvent opter pour une formation virtuelle (e-learning, formation hors temps de travail). Pour les stages plus lourds ou ayant un rapport direct avec son travail, il est alors possible de choisir une formation présentielle (CIF, DIF, blended learning).

 

Quelle est la meilleure période pour se lancer dans une formation?

 

Cette question se pose surtout pour les salariés choisissant une formation présentielle. Dans certains secteurs, l’été est une période calme et donc propice à une formation.

 

Pour d’autres salariés la question ne se pose pas en termes de période mais plutôt en fonction des dossiers à traiter pour le salarié en question. En effet, dans certains cas, il peut être recommandé de suivre une formation avant que ce dernier ne prenne en charge un dossier ou un projet important. Entreprendre une formation peut être bénéfique et permet de travailler sur certains aspects de son travail.

 

Enfin, il est conseillé de suivre une formation notamment après une longue période d’absence, avant une promotion ou encore une mutation dans un autre service. Les cas énumérés précédemment nécessitent bien souvent l’acquisition de nouvelles connaissances ou encore une remise à niveau.

 

Quelles sont les connaissances à acquérir ?

 

Pour bien choisir sa formation, il faut avant tout savoir quels aspects de son travail est à améliorer, ou quelles nouvelles compétences acquérir. Dans tous les cas, il est judicieux d’en parler avec son RH ou son supérieur hiérarchique afin de définir quel aspect est à travailler.

 

Actuellement, les formations les plus demandées par les salariés sont celles pour l’apprentissage ou le renforcement d’une langue étrangère (l’anglais arrive toujours en tête). Les stages d’informatique font aussi le plein puisque des remises à niveau sont constamment nécessaires.

 

Qui va financer la formation ?

 

Qui va payer la formation ? Cette question est inévitable. En fonction du mode de formation choisi par le salarié et de la volonté de l’entreprise de voir ce dernier suivre un stage, il est bien souvent de la responsabilité de l’employeur de financer la formation. Toutefois, il existe de nombreux cas où le salarié est contraint d’assumer seul le coût d’une formation, il est donc important de bien se renseigner avant d’entreprendre quoique ce soit.

Formation professionnelle, choisir une formation, DIF, CIF, e-learning, blended learning
Les solutions de communication du mag FPP
Accèdez à Schooly, votre coach pour parler anglais.
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+