La formation des seniors est une obligation à la charge des employeurs

Conseils - Article - Jeudi, 27 Mars - 16:19

La formation professionnelle est un droit pour tous les salariés des plus jeunes aux seniors. Or, bien souvent ces derniers sont exclus des actions de formation entreprises par leurs employeurs. Les patrons et DRH ont tendance à être réfractaires à l’idée d’envoyer en stage des salariés proche de la retraite. Il est donc utile de rappeler qu’un employeur refusant à un salarié dit « senior » une période de formation peut être condamné par la justice pour discrimination.


La formation des seniors aujourd’hui


Maintenir les seniors sur le marché du travail est une ambition que le gouvernement a clairement affiché. L’effort autour de l’employabilité de ces salariés d’un âge avancé a commencé il y a déjà plusieurs années. Pourtant les chiffres sont là, les seniors ont moins accès à la formation professionnelle que les salariés plus jeunes.


Au sein de l’entreprise le terme « senior » est attribué à des salariés de 45 ans et plus. Ces personnes sont généralement considérées comme étant arrivée en fin de carrière et proches de la retraite. Toutefois, aujourd’hui la donne a changé dans le monde professionnel, les salariés arrivent de plus en plus tard sur le marché du travail, le temps des études a été fortement rallongé. Avec des actifs qui rentrent dans l’univers professionnel beaucoup plus tardivement additionné au recul de l’âge de la retraite, dire qu’à 45ans un salarié est proche de sa fin de carrière n’a donc plus vraiment de sens.


En prenant en compte le facteur de l’âge et l’allongement de la durée des études, un salarié arrivé à l’âge de 45 ans a encore de nombreuses années devant lui avant de prendre sa retraite. Il est donc maladroit de lui refuser le droit de se former, puisqu’il a encore des années avant d’arrêter son activité.


Il est généralement admis qu’un salarié senior est moins compétitif et donc moins employable qu’un salarié plus jeune. Pourtant, de nombreux outils sont mis à la disposition des entreprises pour relever le niveau de compétitivité des seniors : des actions de professionnalisation, le bilan mi-carrière, le bilan de compétence, la validation des acquis de l’expérience… Malgré tous ces dispositifs les seniors restent très sous représentés dans les actions de formation. Un véritable problème qui est nuisible pour le maintien des seniors dans le monde professionnel mais aussi pour les entreprises qui se privent de nouvelles compétences de la part d’un salarié expérimenté et qui connaît parfaitement le fonctionnement de l’entreprise.


Refuser de former un senior est un acte discriminatoire


Moins bien considérés que les jeunes dans le milieu professionnel, les employeurs évoquent rarement la possibilité d'impliquer les seniors dans des stages de formation et bien souvent ces derniers ne demandent pas à profiter de leurs droits.

 

Toutefois, les employeurs refusant une formation à un salarié à cause de son âge et parce qu’il risque de prendre sa retraite dans les prochaines années se retrouvent dans l’illégalité. En effet, la loi prévoit que le droit à la formation est le même que ce soit pour les hommes et les femmes, les plus et les moins qualifiés ainsi que pour les jeunes comme pour les plus âgés.


En refusant une formation à un senior, un employeur s’expose à des poursuites et à être condamné pour discrimination. Un juge peut imposer à un employeur d’inscrire le salarié à la formation de son choix.

Formation professionnelle, seniors, discrimination, former des seniors
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+