Syntec Numérique propose de dynamiser les formations aux métiers du numérique

Les formations - Article - Vendredi, 24 Janvier - 11:23

La filière du numérique devrait créer 36 000 nouveaux emplois d’ici 2018, un secteur dynamique donc qui pourrait être un coup de pouce non négligeable dans la lutte contre le chômage que mène le gouvernement. Le syndicat professionnel du numérique, Syntec Numérique a profité de ses vœux pour adresser un message au gouvernement. Profitant du débat autour de la formation professionnelle et de l’apprentissage, les responsables de ce syndicat ont fait 10 propositions visant à renforcer la formation aux métiers du numérique, et donc à mettre sur le marché du travail du personnel hautement qualifié qui répondra aux besoins des entreprises et fera baisser le nombre de chômeurs.

 

Booster les formations aux métiers du numérique pour les salariés

 

Le syndicat des professionnels suggère que les salariés puissent avoir accès à des formations aux métiers du numérique, notamment via l’utilisation du Mooc ou encore du e-learning. Le but est de permettre aux personnes en activité d’utiliser leur compte personnel de formation qui sera opérationnel en 2015 pour suivre des cours de remise à niveau en matière informatique.

 

Outre les salariés, Syntec Numérique propose également que les régions et les organismes chargés des chômeurs recommandent plus souvent une redirection vers les métiers du numérique.

 

Renforcer la formation initiale aux métiers du numérique

 

Syntec Numérique demande au gouvernement de se pencher particulièrement sur le métier de développeur. Le syndicat souhaite que cette profession soit mise en avant et plus développer pour permettre l’émergence de personnes très qualifiées. Il va même plus loin en recommandant la mise en avant une sorte label d’excellence la « French Touch ». 

 

Concernant les formations initiales, le syndicat des professionnels du numérique recommande l’augmentation de l’offre de formation dans les écoles comme Paris Tech, Polytch ou encore Epita.

 

Les efforts à porter sur la formation aux métiers du numérique doivent être importants pour permettre aux jeunes en difficulté, ayant décrochés de pouvoir intégrer une formation.  D’autre part, Syntec Numérique souhaite que les entreprises proposent davantage de contrats en alternance et de stages.

 

Sensibiliser aux métiers du numérique dès le plus jeune âge

 

Parmi les 10 propositions faites par Syntec Numérique, 3 concernes la question de la sensibilisation aux métiers de l'informatique dès le plus jeune âge. Une initiation dès le plus jeune âge est préconisée ainsi que l’apprentissage de notions simples en matière informatique.

 

Si une initiation précoce est recommandée, il est aussi question dans un second temps de créer pour les élève du secondaire, un portfolio numérique contenant les créations, les enseignements numériques suivis, et toutes les activités ayant attrait au numérique. Ce portfolio devrait être compté en contrôle continue au moment du Bac.

 

La dernière proposition concerne la généralisation de l’ISN (Informatique et sciences du numérique) à toutes les filières aussi bien scientifique que littéraire sans distinction. 

Syntec Numérique, syndicat professionnel du numérique, formation aux métiers du numérique,
Les solutions de communication du mag FPP
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+