Le paradoxe du numérique : beaucoup de chômeurs mais des difficultés de recrutement

Les formations - Article - Mercredi, 09 Octobre - 15:18

secteur du numérique, formation professionnelle, difficulté de recrutement

Secteur du numérique

Le succès de l’école 42 fondée par le charismatique Xavier Niel et le buzz autour de sa création est révélateur d’un véritable besoin dans le secteur du numérique. Ingénieur, informaticien, développeur web autant de professions dits en tension. Depuis quelques années, les entreprises connaissent de réelles difficultés à recruter du personnel qualifié. Face à ces difficultés Pôle emploi met en avant le paradoxe de ce secteur car en l’espace de 5 ans le nombre de chômeurs dans ce secteur a doublé.


Le numérique un secteur dynamique qui recrute

 

Selon les estimations de Pôle Emploi en 2014 le secteur du numérique devrait recruter entre 34 300 et 37 000 personnes. Plusieurs métiers du numérique tels que les ingénieurs, les développeurs web ou encore les informaticiens sont des profils de plus en plus recherchés par les entreprises. Les besoins en main d’œuvre sont donc très importants, quel que soit le niveau d’étude de Bac +2 à Bac +8 ce secteur offre des perspectives d’embauche intéressantes.  

 

Le besoin accru en personnel qualifié dans ce secteur s’explique de deux manières. D’une part, le développement des nouvelles technologies s’est accéléré ces dernières années. D’autre part, internet et plus précisément le e-commerce sont en pleine expansion.  

 

La multiplication des chômeurs en quête de travail dans le secteur du numérique

 

C’est très probablement le paradoxe de ce secteur, alors que d’un côté la demande en personnel est très importante de l’autre Pôle Emploi estime qu’en 5 ans le nombre de chômeurs dans ce secteur a doublé. Sur une année l’augmentation du chômage dans ce secteur est de 17%.

 

Le problème de la formation

 

Selon les observateurs ce paradoxe s’explique par un déficit de formation dans ce secteur. En effet, les formations actuellement proposées aux demandeurs d’emploi pour les remettre à niveau dans un secteur en perpétuelle mutation, sont trop ou pas assez spécifiques. Dans les deux cas, cela pose un problème puisque les demandeurs d’emploi ayant suivi ces formations ne répondent pas aux besoins des entreprises. 

Secteur du numérique, informaticiens, ingénieurs, développeurs web, formation, Pôle emploi, chômage, secteur dynamique
Les solutions de communication du mag FPP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG FPP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité FPP
Abonnez vous à FPP
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+